Jours « joker »

 
Dès le 1er août 2022, les parents sont autorisés à ne pas envoyer leur enfant à l’école durant quatre demi-jours de classe par année scolaire (jours « joker ») sans présenter de motif, sous réserve des conditions suivantes inscrites dans le nouvel article du Règlement de la Loi sur la scolarité obligatoire (RLS, art. 36a) :

1 Les jours joker ne peuvent pas être utilisés le premier jour d’école de l’année scolaire, lors des activités scolaires définies à l’article 33 et durant les jours de tests de référence cantonale, intercantonale ou internationale.

2 En début d’année scolaire, la direction d’établissement peut déterminer d’autres occasions particulières où un jour joker ne peut pas être pris.

3 Les jours joker peuvent être cumulés. Les jours joker non utilisés ne peuvent pas être reportés à l’année scolaire suivante.

4 En cas d’absences non justifiées d’un ou d’une élève, la direction d’établissement peut restreindre ou refuser l’utilisation des jours joker.

5 Les parents informent l’établissement de la prise d’un jour joker au moins une semaine à l’avance.

6 Les parents sont responsables des congés qu’ils sollicitent pour leurs enfants et assument le suivi de programmes. A la demande de l’école, les élèves rattrapent la matière et les évaluations manquées.

Conformément à l’alinéa 2, la direction d’école vous précisera à la prochaine rentrée scolaire les dates spécifiques de notre établissement scolaire qui ne pourront pas faire l’objet d’une demande de congé ainsi que les modalités concrètes pour informer l’établissement.